CASA NOSTRA

Un film de Nathan Nicholovitch
avec Céline Farmachi, Gilles Kazazian, Clo Mercier

Genre : Comédie dramatique
Durée : 90mn
Année de production : 2012
Sortie en salle : 10 Avril 2013
Origine : France
Télécharger l'affiche du film
Télécharger le dossier de presse

Site du film

SYNOPSIS

Les retrouvailles d’Hélène, Mathilde et Ben Scappini.

Embarqués dans un road-movie pour rejoindre la maison de leur enfance, frère et soeurs se redécouvrent.



PRIX ET FESTIVALS

Festival de Cannes 2012, Programmation ACID

Festival Entrevues de Belfort 2012

Festival de Dieppe 2012, en compétition

Festival Premiers Plans d'Angers 2013, en compétition



CRITIQUE PRESSE

« Un intriguant objet cinématographique , filmé au format carré et en noir et blanc, scrutant, à travers une fenêtre claustrophobique, les retrouvailles électriques de deux sœurs et d’ un frère sur la route du deuil de leur enfance. Rivalités et confessions différées nourrissent un scénario en creux, mais au bon  sens  du  terme,  c’est-­‐à-­‐dire   effleurant,  sans  les  exacerber  d’une  psychologie  bavarde  et démonstrative, le mal-­‐être des héros. » Ciné Live

« Pour se rendre au chevet de leur père mourant, Ben et ses deux sœurs empruntent des chemins détournés. Filmé en noir et blanc au format carré, le premier long métrage de Nathan Nicholovitch est une chronique familiale arty nourrie au cinéma de John Cassavetes, doublée d’un road-­‐movie  à la narration aussi erratique que la trajectoire de son trio de personnages. Ce refus d’un carcan scénaristique lisible offre à Casa Nostra son charme buissonnier. » Première 

« Belle découverte que Casa Nostra. On est d’abord  frappé et happé par la beauté de l’image. Beauté du noir et blanc. Qualité de la densité. Les visages et les corps sont magnifiés par la caméra. Incroyable,     ce     rendu     de     la     peau     et     du     grain     propre     à     chaque     personnage. On a l’impression que la « Casa Nostra », c’est finalement eux, leurs corps et chaque pore de leurs peaux,  leurs  visages,  leurs  regards,  leurs  cheveux.  On  est  marqué  par  ces  trois  corps  qui  se retrouvent et s’étreignent, physiquement comme métaphoriquement. » Canal + Cinema 

« Casa Nostra est le voyage d’un frère et deux sœurs vers un lieu suite à l’annonce de la mort de leur père. Le film est très beau sur ce qui se passe dans une fratrie, la relation, c’est-­‐à-­‐dire l’amour beaucoup, mais aussi le réagencement permanent des tensions. Cette façon d’extraire les personnages du monde est très belle. C’est un film qui est très «local» dans le chemin qu’il fait et qui s’approche assez près d’une vérité, d’une affection qui peut exister entre frère et sœurs. » France Culture

« Remarquablement équilibré, le trio formé par Clo Mercier, Céline Farmachi et Gilles Kazazian donne à voir un   tissage  de   tensions,  rancoeurs,  inquiétudes  partagées,   agacements,  amour,  infinie tendresse avec une palette de nuances que l'on pourrait difficilement rêver plus crédible. La belle justesse du jeu des acteurs conjuguée à un travail de l'image aussi riche de sens que celui de Nathan Nicholovitch mérite bien toute notre concentration. » Le Monde

« Thème récurrent du cinéma, les liens familiaux offrent la tension dramatique et la complexité psychologique et relationnelle inhérentes à toute interconnexion humaine. Microcosme où le non-­‐ dit et les tabous règnent en maître, la famille, et plus précisément la fratrie, sert de terrain expérimental à Nathan Nicholovitch. Avec Casa Nostra, il explore ce qui fonde cet attachement charnel, entre attraction et répulsion. » Critikat.com



Photos du film

Cliquer sur les photos pour les télécharger

1 2 3 4
1 2 3 4


Film annonce

Film annonce